Internet, photo et numérique sur le chemin

A l'heure du numérique.....

Publié le 25 janvier 2022 :: Temps de lecture : 05:20 mn

Internet, photo et numérique sur le chemin

Qu'ai-je apporté avec moi dans mon sac à dos pour parcourir le chemin pendant plusieurs semaines ?
Qu'est ce que j'utilise pour mes photos, la mise en ligne sur le net et les communications ?
Voilà deux questions auquelles je vais tenter de répondre en expliquant ma manière de m'en servir.

On lit souvent que sur le chemin : on coupe son téléphone, on n'apporte que le strict minimum, on ne charge son sac à dos qu'à 10% de son propre poids etc etc.... 
Les temps ont bien changés. On est loin du cheminement d'il y a 500 ans voir seulement 40 ans. 
Je me souviens avoir fait le tour de Corse à vélo avec une remorque (72kg plus moi dessus) en 1999. Le tout premier téléphone était dans la sacoche avant du vélo au cas ou.... Fallait tirer l'antenne et chercher le meilleur endroit essayer d'obtenir le réseau.
En 1993 et 1994 lorsque j'ai gravis le Mont-Blanc, nous n'avions ni GPS, ni smartphone pour nous indiquer dans le brouillard la redescente du sommet par le même itinéraire alors que la neige avait recouvert nos pas. Juste un altimère (déjà digital pour l'époque) qu'il fallait étalonner à chaque endroit ou l'on savait précisement la hauteur indiqué sur la carte IGN. Maintenant, on enregistre la trace à la montée et on inverse le tracé enregistré pour redescendre. Aucun soucis.
Et bien le chemin, je le vois un peu comme ça. Les outils modernes sont là pour nous faciliter la vie.
Enfin, pour moi, fini le temps ou l'on part "comme à l'ancienne". Je suis même persuadé que les personnes se disant "puristes" du chemin réfutant toute cette technologie s'habillent en tee-shirts techniques, vestes respirantes et chaussures goretex. Je ne vous parlerez pas de l'évolution des sac à dos.... Ils ont donc "évolués" vers le modernisme, vers la facilité que le progrès nous apportent. Je ne parlerai pas non plus de la possibilité de faire le chemin avec portage d'hébergements en hébergements via des entreprises privées. Avant cela n'existait pas. Et c'est plutot une bonne chose et une excellente manière de "cheminer" pour des personnes qui ne pourraient pas envisager de le faire avec un poids relativement important sur le dos. 

Je pars donc avec un Iphone SE (2020), Ipad mini 4, batterie auxilliaire, appareil photo compact pro, câbles qui vont avec et une prise de recharge USB pour tous ces appareils. Je prends aussi une liseuse Kobo. Cette liseuse est deux fois moins lourd qu'un livre mais avec tellement de possibilités !
L'ensemble représente 1,4kg  en plus dans le sac !!

Photographie :

Appareil photo Sony RX1
Passionné de photographie et ancien reporteur photo, j'ai opté pour compact Full-Frame (capteur 24x36) 24 Mp.
Optique f2-35mm avec un piqué exceptionnel. les photos sont réalisées soit en noir et blanc soit en couleur au format jpeg.
Je n'utilise pas le raw n'ayant pas à faire de reportage pour quelques illustrations qui demanderaient des modifications de paramêtres.
Le jpeg est largement suffisant pour l'usage que nous avons à en faire. La carte SD (ou micro SD) est déchargée via un lecteur que je peux brancher soit sur l'Iphone, soit sur l'Ipad. Le mode importation est parfait et rapide.

Téléphone : 

Iphone SE 2020. Forfait BandYou 100Go pour la France et 15 Go pour l'étranger, 14,99 euros/mois sans abonnement. Outre téléphoner, mon smartphone sert à :
Prendre des photos que je retouche, retaille, traite, recadre pour les exporter sur les réseaux sociaux ou le blog.
J'utilise l'application Photos de l'Iphone mais aussi Darkr et Tailledel'image.
- Darkr me permet d'obtenir de magnifiques noir et blanc en retravaillant contraste et grade comme avec un agrandisseur photo ....  le bon vieux temps de l'argentique. 
- Tailledel'image permet de recadrer et de mettre dimension les photos que je vais exporter pour le blog, généralement 1500 pixels maxi pour ne pas être trop lourde à envoyer.


L'église de Fontans en Lozère. cette photo prise en couleurs avec l'Iphone
a été retravaillée en noir et blanc avec l'application Darkr.

Le GPS sert pour plusieurs raisons. J'utilise l'application Map 3D Pro. Ayant chargé tous les fonds de carte IGN et tous les fichiers GPX du chemin de Compostelle (du Puy à Fisterra) je peux suivre la trâce déja enregistrée dans l'Iphone. Si je me suis trompé sur le chemin (tête en l'air que je suis) je n'ai qu'à regarder le tracé sur l'écran pour m'apercevoir que je ne suis plus sur le bon chemin. 
Mais Maps 3D Pro me permet aussi d'enregistrer au jour le jour, les paramètres suivant : Date, durée du trajet, cumul du dénivelé positif et négatif, distance et vitesse moyenne. Apparait aussi le profil de la journée avec une courbe de niveau.

 

En favori dans le smartphone, j'ai enregistré www.gronze.com. Un simple clic sur ce favori et vous avez accès à toutes les étapes du Camino Francés. Y sont référencés toutes les Albergues. Vous avez là, toutes les informations d'ouverture, prix, nombre de places, téléphone etc etc.... 

Tablette :

Ipad Mini 4 32Go. Je connecte l'Ipad à L'iphone via le mode "partage de connexion".
l'ipad étant relié à internet via le smartphone, la navigation sur internet est donc tributaire du réseau téléphonique. 
Il est donc possible de mettre à jour le blog mais aussi surfer sur internet et les réseaux sociaux comme à la maison. J'ai aussi télécharger les application Darkr et Tailledel'image pour reprendre mes photos pour une meilleure lecture que sur le téléphone. 
Après il y a plein d'autres applications telles Messenger, Spotify etc etc...

Liseuse :

Etant donné qu'un livre est relativement lourd, j'ai opté pour une liseuse Kobo dans laquelle j'ai téléchargé quelques livres. 250 gr pour la liseuse et son étui. Il y a dedans une bonne dizaine de livres mais il est possible d'en télécharger d'autres lorsque je suis en wifi ou via le partage de connexion de l'Iphone. 

Voilà pour la technologie "embarquée" avec moi pour faire mon chemin. 
Cela va surement faire réagir quelques personnes et "donneurs de leçons" mais les temps ont changés. La langue française est une langue vivante qui évolue régulièrement, la manière de faire le chemin aussi.
Et je finirai cet article en disant : A CHACUN SON CHEMIN ! :-)

Auteur :

🇫🇷
membre bloggeur

Gilles Moreau (65 ans)

65 ans, retraité, 36 ans dans un journal lyonnais et toujours resté dynamique. Beaucoup de montagne à l'époque et un rêve parmis les autres. Allez à Santiago ! Octobre 2021 j'ai pu réaliser un tout petit bout de chemin avec ma fille (280 km). Février 2022 le départ est reprogrammé depuis Cahors pour aller jusqu'à Fisterra. 

OceaneZZP

Je suis totalement d’accord avec vous.
Le monde évolue, les techniques également mais cela n’enlève en rien la beauté du Camino et de l’expérience qui en découle.
Je suis assez simple et l’idée d’un chemin propre à chacun me correspond tout à fait et il y autant de randonneur qu’il y a de façon de randonner ! Le plus important c’est d’être bien dans ses baskets ou plutôt dans ses chaussures de rando ☺️

27 janvier 2022 - 21 h 29

Vous devez-être connecté, pour pouvoir poster un commentaire