Où dormir au départ d'Aumont-Aubrac

    Aumont-Aubrac est la porte d'entrée d'un autre territoire tout aussi fabuleux et magique que celui de la Margeride. On parle bien entendu de l'Aubrac, territoire mythique du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Cet espace aux étendues gigantesques et caractéristiques si particulières, ne laisse personne vraiment indifférent. Ici les vaches paissent en totale liberté, se nourrissent  d’une bonne herbe balayée par le vent et produisent un lait très parfumé, nécessaire à la fabrication de la tomme. 
    On peine à imaginer, qu'il y a encore quelques dizaines d'années, des hommes vivaient pendant toute la durée des estives dans ce territoire rude et reculé.  C'est dans des bâtisses typiques,que l’on appelle des burons, qu'ils fabriquaient de façon totalement artisanale, ce fromage nécessaire à la confection du non moins célèbre aligot.
    Vous ne pouvez pas passer dans le coin sans goûter à ce plat traditionnel et faire honneur aux vaches d'Aubrac qui, vous l'aurez remarqué, n'auront pas manqué de se maquiller les yeux, pour mieux vous séduire.
    Elles seront nombreuses, comme dans un concours de beauté, avec leurs cornes effilées et leurs yeux de velours, à vous accompagner tout au long des sentiers en direction de votre prochaine étape.  Parfois vous serez amené à traverser les estives. Gardez confiance, il y a peu de risque de vous retrouver encorné, pour peu que vous restiez à bonne distance des mères accompagnées de leurs rejetons.
    Sur le plateau de l'Aubrac vous pouvez vivre les quatre saisons, en une seule journée. Il n'est pas rare de voir quelques flocons, au joli mois de mai  et ce n'est pas un hasard si la transhumance a toujours lieu le weekend le plus proche du 25 mai. 
    Le chemin de Saint-Jacques sur l'Aubrac ne présente aucune difficulté, vous êtes sur un plateau et il y a très peu de dénivelés.
    Vous passerez sans aucun doute par le lieu-dit “Les Quatre Vents”. C'est ici que Régine, un personnage haut en couleur et figure mythique du chemin, avait un petit café où il faisait bon s’arrêter pour se réchauffer. Paix à son âme, elle nous  a quittés il y a déjà quelques années. Mais sa mémoire reste gravée dans les cailloux du chemin.
    Vous passerez à proximité du roc des loups, on vous le dit, il n’y a pas de hasard, donc restez prudents. Ne cherchez pas un pic montagneux qui se découpe à l’horizon, c’est juste un amas de blocs de granit, qui culmine à environ 1260 mètres et que l’on appelle ici des chaos rocheux.
    A Montgros, si vous êtes courageux et en avance sur votre programme, il y a un détour qui vaut vraiment le détour. Il vous faudra vous avaler 2 km supplémentaires pour aller admirer  un des trésors que la nature a façonné sur l'aubrac : la superbe cascade du Déroc. Une chute d’eau de plus de 30 mètres de haut qui se précipite du haut d'une falaise basaltique. C’est très rafraîchissant et la vue panoramique à 360° permet vraiment d’apprécier l’étendue du plateau avant de rejoindre le gros village de Nasbinals.
    Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.