Où dormir au départ de Saint-Privat-d'Allier

    Si vous avez passé la nuit à Saint-Privat, ne partez donc pas le ventre vide et n'hésitez pas à prendre un petit déjeuner copieux, au gîte ou à l'hôtel. Vous risquez d'avoir besoin de toute votre énergie pour rejoindre Monistrol d'Allier, situé à moins de deux heures de marche (ou un peu plus si vous avez un rtyhme plus lent).
    Mais avant, il vous faudra affronter la non moins célèbre descente de Rochegude avec sa très jolie chapelle du même nom, mais aussi ses gros caillloux et son dénivellé important. Ici, vous êtes encore dans les gorges de l'Allier dont les chemins ne sont pas réputés pour être des plus doux. Ils sont comme le pays, un peu rudes pour les jambes et les mollets.
    Ce sera votre toute première épreuve sur le chemin : un peu moins de 350 mètres de dénivellé négatif, une bonne heure de marche et si vous arrivez à bon port, vous ne savourerez que plus, votre panaché ou votre lait fraise.
    C'est probablement une des plus grosses difficultés sur le GR 65. Mais ne vous en faites pas une montagne non plus, à notre connaissance  personne n'y a jamais été retrouvé desséché ou même congelé.
    L'arrivée à Monistrol se fait par un vieux pont supendu, construit au XIXe siècle par le célèbre Gustave Eiffel. Si vous n'y prenez pas attention, vous ne remarquerez peut être pas, la voie ferrée qui passe juste en dessous. C'est pourtant une des plus belles lignes ferroviaires de France, encore empruntée par le fameux train Cévennol qui relie Nimes à Clermont-Ferrand (ou l'inverse). 
    Saugues est encore à plus de 10 kilomètres, mais vous ne serez pas tout de suite au bout de vos peines. Car il y a un adage sur le chemin, qui dit "quand il y a une descente il y forcément une montée". Vous aurez là une bonne occasion pour le vérifier et instaurer la chose, comme une vérité.
    On ne va pas vous mentir, mais tout de suite à la sortie du village, il y a donc une petite grimpette. Pour vous donner du baume au coeur, dites vous que les choses vont devenir beaucoup plus douces, passé les milles mètres d'altitude. 
    Ce n'est pas les montagnes russes, non plus, mais ç'est tout comme. Passé ces quelques difficultés et ce jusqu'à Saugues, vous pourrez apprécier de magnifiques paysages vallonés tout en savourant la belle journée que vous venez de passer.
    Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.