Préparatifs pour départ depuis Cahors, début février 2022

Tout penser, tout repérer pour repartir

Publié le 16 décembre 2021 :: Temps de lecture : 08:10 mn

Préparatifs pour départ depuis Cahors, début février 2022

Penser à tout pour partir n'est pas évident. L'itinéraire est simple, rejoindre Saint-Jean-Pied-de-Port et rejoindre Santiago via le Camino Frances.
Mon objectif est de partir en février alors qu'il n'y a pas grand monde et que les gîtes sont en partie fermés.
Heureusement, le long du chemin il reste des gîtes ouverts afin de permettre de "cheminer" lors de la mauvaise saison.

Liste des gîtes ouverts et prévus cet hiver en février 2022 au bas de cette page

Le plus important est de trouver ceux ouverts à l'année et de les référencer afin de ne pas se trouver démuni le soir venu.
J'ai pu trouver à ce jour quasiment tous les "arrêts" du soir.
Entre 15 et 30km jour, le chemin est envisageable sereinement. 
Seule la météo hivernale reste le problème principal. 
Personnellement ce n'est ni le froid ni le pluie qui m'inquiète. 

J'ai pas mal gravité beaucoup autour de la haute-montagne, escalade, spéléo, canyoning, randonnée, randonnée cycliste etc....
Deux fois le sommet du Mont-Blanc par des témpératures de -20°, Mont-Rose (4634m), plusieurs 4000m...
Donc le froid ne m'inquiètes pas. Je prévois le système 3 couches bien sur. 
Veste décathlon Membrane 3 couches, 15000 mm Schmerber, polaire 380 g/m² auquel j'ai fais retirer la capuche (trop d'épaisseur entre le sac à dos et le coup obligeant parfois à incliner la tête vers l'avant) 
Tee shirt manche longue Odlo et polo Odlo. 

Coté sac à dos ? 
En tout premier, je tiens à préciser que je n'ai aucun intérêt ni attachement à la marque Osprey
______________________

Pour commencer mon chemin en octobre, j'ai acheté un Osprey Statos 36 litres. 1,6kg
Parfait, confortable, léger, voilà bien là un sac à dos de qualité.
Son dos est assez extraordinaire. Jamais je n'ai eu le dos mouillé.
Le filet qui permet d'écarter le sac à dos laissant l'air passer entre le sac et le dos est très très performant. 
Seul petit hic que je lui reproche : Lorsque l'on utilise la poche à eau interne qui se glisse dans le dos,
l'espace intérieur s'en trouve réduit. 
Au départ le 36 litres s'il est en taille S/M, le volume est réduit à 32l litres ce que l'on ne sait pas.
Si en plus vous faites comme moi, vous mettez la poche à eau avec un litre d'eau, l'espace s'en trouve encore réduit.
C'est pour cela que j'ai choisi de changer pour un 50litres. 

Un 50 litres oui mais lequel ?
Un Osprey bien évidement, on ne change pas une équipe qui gagne !
C'est sur Le Bon Coin que je trouve mon fidèle compagnon. Un Atmos AG 50. Excellent état pour un prix raisonable (moitié prix du neuf)
Son dos à filet est avec le système anti-gravity.
Anti-Gravity qu'est ce donc ? Il s'agirait d'un système breveté Osprey permettant de bien maintenir le sac évitant le balancement.
J'ai hâte de tester cet Atmos.
Le 50 litres présente bien évidement plus d'espace. Il est plus lourd de 400gr mais je peux y glisser ma fourrure
et veste à l'intérieur contrairement au Stratos. 
Il est pourvu d'un cover-rain pour la pluie, plusieurs phoches bien sur et d'un système permettant d'accrocher et décrocher les bâtons tout en marchant ce qui est pour moi important car pas besoin de s'arrêter et enlever le sac pour y fixer les bâtons.


________________________

Mes chaussures ! ah les chaussures...... 
En octobre le problème est venu de là ou presque. C'était des vieilles "pompes" Salomon Quest 4d 3 gtx que j'utilisais il y a 10 ans mais qui étaient des pantoufles. elles avaient fait les "400 coups" avec moi. Le Gore-Tex nétait peut être plus efficace, mes pieds avaient quelques peu changés, la pluie du premier jour avait complement trempé ces dernières. Le lendemain impossible de les sécher, l'ampoule était arrivée.
J'ai changé ces chaussures pour des Meindl Saverno GTX cuir et Gore-Tex tige haute car mes chevilles sont quelques peu fragiles si je me tord le pied. Le profil du chemin ne néccesitant pas d'avoir un lacage très serré, nul n'est besoin de les lacer jusqu'en haut.  
Des chaussettes doubles peaux et tout devrait allez très bien. Ne pas oublier la crème NOK :-)
Pour les gîtes et les visites de villages le soir, je voulais prendre mes savattes/sandalles plastiques mais, si elles sont très légères, elles ne me permettent pas marcher tranquillement dans les rues en flanant à la recherche de belles images. 
En octobre, j'avais acheté à Espalion, des sandales Keen. Je vais donc prendre ces sandalles qui me permettrons d'être à l'aise partout et éventuellement de marcher sur le chemin. 880 gr mais polyvalentes !


_______________________

Se posait aussi la question de la popote. Dois-je en prendre une ou pas ?
Ne partant pas en autonomie totale, il n'était pas nécessaire de me charger mais.....
Mais en hiver, n'est il pas bon de pouvoir se faire un petit plat chaud, un café, un thé à midi ou l'après midi ?
Je n'ai prendrai pas finalement. Le poids économisé va me servir à prendre mon appareil photo. Lors de mon premier bout de trajet, j'avais fais les photos uniquement avec mon Iphone SE. Très bon rendu mais mon regard d'ancien passionné photo et reporteur-photographe au journal me pousse à emmener mon appareil photo. C'est un Sony RX1 Full-frame 24x36 de 24 Mp. Un appareil pro qui tient dans la main et presque dans la poche. Un mode automatique que je n'utilise jamais, autant dire qu'il faut maitriser la photo pour s'en servir. Optique 2/35mm Zeiss, un régal !!!
Deux batteries et un filtre polarisant. Appareil 550 gr. 
Je prends aussi un Ipad mini 4.  Cela va me permettre de transférer les photos, les traiter et les mettre en ligne sur ce blog mais aussi sur Facebook et Instagram. Avec sa protection, c'est 520 gr de poids en plus mais le prix à payer pour réaliser de belles images et de les partager. Retraité désormais, mon regard d'ancien reporteur photographique ne m'a pas quitté.

________________

En vrac, ce que j'emporte (dans le sac et sur moi)
- 3 pantalons (chaud, convertible en short et léger pour les gites)
- 2 Tee-shirt light
 - 2 Tee-shirt manches longues Odlo (tee-shirt et polo)
- 3 slips
- 3 paires de chaussettes 2 couches
- Paire de guêtres Gore-Tex afin d'éviter que l'eau ne rentre dans mes chaussures comme la dernière fois
- Cape
- Paire de gants
- Bonnet
- Casquette
- Lunette de soleil correctives
- Trousse de toilette Osprey washbag ultralight (shampoing, brosse à dent et rasoir)
- Trousse de secours Osprey washbag ultralight (secours+médocs)
- Ipad mini 4 (390gr avec protection)
- lecteur de carte pour transfert su Iphone (20gr)
- Liseuse Kobo (160 gr)

________________

Les guides :
- Miam Miam Dodo bien évidement. Version 2022 pour Cahors/Roncevaux.
- Carte IGN 1: 100 000 Moissac à Roncevaux
Concernant le poids des guides et cartes : je pars avec la partie française que j'expédierai à la maison en arrivant à Saint-Jean-Pied-de-Port. Pour le guide espagnol (et une carte si je trouve) à Saint-Jean-Pied-de-Port.

Après, je dispose dans mon Iphone de tous les tracés GPX de Cahors à Fisterra en Espagne. Il va être difficile de se perdre :-) mais on sait très précisement ou l'on se trouve. On peut être pélérin et aimer le modernisme.. j'ai toujours "bouger" avec altimètres, boussoles, GPS etc...  je ne change donc pas et j'assume le modernisme qui m'accompagne, n'en déplaise aux puristes du chemin.
A chacun son chemin ! 
J'ai un forfait téléhonique me permettant de me connecter en Espagne sans soucis. 100 Go pour la France et 15 Go pour l'Espagne.
Seule légère contrainte, prendre une batterie auxilliaire comme celle que j'avais pris en octobre 10 000 mAp. (215 gr)

______________

Les gîtes ouverts en hiver que j'ai trouvé :

Cahors : Auberge de Jeunesse (ouvert toute l'année)
Lascabanes : Le Nid de Anges ( ouvert toute l'année, révervation 48h avant)
Montcuq : Chez Annick (ouvert toute l'année, révervation 48h avant)
Lauzerte : l'Abeille Lulu (ouvert toute l'année, téléphoner avant pour prévenir)
Durfort-Lacapelette : Gîte du Solei Levant (ouvert toute l'année)
Moissac : Gîte Alienor (téléphoner pour réservation hors saison)
Moissac : L'Ancien Carmel de Moissac (ouvert toute l'année)
Auvillar : Le Clos d'Alange (ouvert toute l'année)
Flamarens : Accueil Pélerin en famille (révervation 48h avant)
Castet-Arrouy : Chez Nat (ouvert toute l'année, réservation à l'avance)
Lectoure : Gîte Le Marquisat (ouvert toute l'année)
Lectoure : La Ferme d'Espazot (excentré de Lectoure, ouvert toute l'année et sur réservation )
La Romieu : Le Refuge du Pélerin (ouvert toute l'année)
Condom : Le Relais Saint-Jacques (ouvert toute l'année)
Laressingle : Gite-accueil à la ferme authentique de Tollet (ouvert toute l'année)
Eauze : La Grange (ouvert toute l'année)
Eauze : l'Elus'Halte (ouvert toute l'année)
Nogaro : La Source (ouvert toute l'année)
Barcelinne du Gers : (ouvert toute l'année)
Aire sur Adour : Monastère Saint-Joseph (ouvert toute l'année)
Miramont Sensacq : Gîte Communal (ouvert toute l'année)
Arzacq Arraziguet : Centre d'Accueil (février/Novembre, en attente de contact)
Arzacq Arraziguet : Chambre d'Hote Dulucq (ouvert toute l'année 50 euros demi-pension)
Arthez en Bearn : En Coussinav (ouvert toute l'année)
Sauvelade : Le P'tit Laa (ouvert toute l'année)
Navarrenx : Le Cri de la Girafe (ouvert toute l'année)
Navarrenx : En chemin vers soi (ouvert toute l'année) 
Aroue : Maison Bellevue (ouvert toute l'année)
Ostabat-Asme : Etchetoa (ouvert toute l'année)
Lacarre : Maison Caracotchia (ouvert toute l'année)
Saint-Jean-Pied-de-Port : plusieurs hébergements possibles ouverts toute l'année

 

Auteur :

🇫🇷
membre bloggeur

Gilles Moreau (65 ans)

65 ans, retraité, 36 ans dans un journal lyonnais et toujours resté dynamique. Beaucoup de montagne à l'époque et un rêve parmis les autres. Allez à Santiago ! Octobre 2021 j'ai pu réaliser un tout petit bout de chemin avec ma fille (280 km). Février 2022 le départ est reprogrammé depuis Cahors pour aller jusqu'à Fisterra. 

Autres articles en rapport :

Isabelle

Février va vite être là , pas peur du froid ??

06 janvier 2022 - 11 h 17

Lionel

J'admire ceux qui marchent dans le froid, pour moi c'est une trop grande torture.

07 janvier 2022 - 21 h 04

Gilles Moreau

non pas peur du tout. Peur d'une douleur à la plante d'un pied coté talon qui me gène. Et puis marcher par temps frais est plutôt sain et on transmpire moins ;-)

15 janvier 2022 - 09 h 59

Vous devez-être connecté, pour pouvoir poster un commentaire