Marcher vers St-Jacques en famille

une expérience unique et authentique

Temps de lecture : 06:00 mn

Faire les chemins de saint Jacques de Compostelle en famille

Faire le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle en famille ou en groupe ne présente pas du tout les mêmes contraintes que lorsque l'on voyage seul ou en couple. Ce n'est pas du tout la même préparation et demande une réflexion et une organisation en prenant en compte différents aspects.

Compostelle en famille :

Vous avez des enfants ou petits-enfants et vous aimeriez bien les emmener avec vous et leur faire découvrir les bienfaits de la marche. C'est une excellente idée qui devrait vous permettre d'engranger de formidables souvenirs, pour peu que vous y prépariez le mieux possible.

La chose à vraiment prendre compte, c'est l'âge des enfants. Entre un ado, un pré-ado ou un enfant plus jeune, il y a des différences fondamentales au niveau de leur développement, leur anatomie, leurs besoins et leurs attentes.
Le premier conseil que je donnerai, c'est de partir avec des enfants de la même tranche d'âge ou presque. Non pas que ce n'est pas possible de cheminer avec des enfants d'âge totalement différents, mais cela demande une adaptation encore plus forte.

Marcher avec de jeunes enfants :

Entre 3 et 6 ans, on pourra dire que c'est un peu l'âge critique. Impossible de faire de longues étapes, ils ont encore de petites jambes, l'endurance n'est pas vraiment leur fort... quand à les porter, vous allez vite ressentir les 15 kg et plus sur le dos. Quand on sait que l'on préconise un sac à dos d'environ 8/10 kg pour les randonnées au long cours, inutile de vous dire que vous risquez de vous mettre dans le rouge très vite, voir même de vous blesser le dos.
Ceci étant, on considère qu'entre 3 et 4 ans, un enfant peut faire 1 à 2 kilomètres et entre 4 et 6 ans il pourra marcher 3 à 5 kilomètres. Il y a bien entendu des enfants qui très jeunes, sont habitués à la randonner et n'ont pas peur d'avaler les kilomètres.

Partir avec des adolescents ou des pré-adolescents :

A cet âge, vous serez parfois surpris par le nombre de kilomètres qu'ils sont capables d'avaler tout en gardant une vitalité et une capacité de récupération qui vous laisseront parfois sur les rotules. Dans l'idéal vous pouvez proposer à vos gamins de partir avec un de leurs copains copines Ou pour rester dans la famille le cousin ou la cousine. Si en plus, ils sont du même âge il y aura probablement convergence dans les centres d'intérêt mais aussi dans les capacités de marche. 

Préparer avec eux le trajet qu'ils vont faire :

En les associant très tôt à la préparation de leur randonnée, vous allez à la fois susciter chez eux l'envie pressante de partir mais aussi éveiller leur curiosité. Leur expliquer le tracé et éventuellement les difficultés à venir, leur montrer les gîtes où ils vont dormir, leur demander de faire les calculs de distance peut avantageusement remplacer les cahiers de vacances et pourquoi pas, construire avec eux, leur carnet de route pour compostelle. Faire le chemin de Saint-Jacques c'est aussi une manière amusante de faire des maths, de la géographie, de l'histoire...

Quel chemin choisir ?

Pour une première expérience sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, le GR65 appelé aussi la via-podiensis est probablement le choix le plus adapté. Très riche sur le plan historique, avec des paysages à couper le souffle, la voie du Puy dispose de bonnes infrastructures. Vous ne devriez rencontrer aucune difficulté pour trouver où dormir ce qui laisse la possibilité de faire de toutes petites étapes et de choisir facilement parmi la liste d'hébergements.

Donner une dimension ludique :

Surtout pour les plus jeunes, le meilleur moyen de leur faire accepter plusieurs heures de marche sans râler, c'est de transformer le parcours en vaste terrain de jeu. Il existe sur internet, de gigantesques chasses aux trésors, appelées aussi geocaching. Pour faire très simple, le principe étant de retrouver des objets cachés grâce à leurs coordonnées GPS. Les enfants sont friands de ce genre de jeux.
Il y a également plein d'autres choses à imaginer, à faire en fonction des centres d'intérêt de chacun mais aussi de leurs âges. Pour les plus grands, vous pouvez leur donner des missions à remplir comme photographier telle ou telle chose, identifier des animaux sauvages, tailler son propre bâton de pèlerin, compter les balises sur le chemin, calculer la distance parcourue ou qu'il reste à parcourir.
A plusieurs endroits sur le chemin, vous avez la possibilité de suivre le chemin en canoë ou en kayak. Ce peut être une solution pour casser un peu la "monotonie" de la marche et permettre de découvrir, d'une autre façon, les territoires traversés.

L'intendance avec des enfants :

Partir avec des enfants ou avec des adolescents suppose de partir pendant les vacances scolaires. Ce sont généralement des périodes relativement chargées et il n'est pas toujours facile de trouver des hébergements adaptés. Sauf à faire du bivouac, ce qui complique toujours un peu plus l'organisation, il vaut mieux prévoir longtemps à l'avance le découpage et les étapes que l'on souhaite faire. Dormir en dortoir peut-être une expérience originale et enrichissante mais ce n'est pas toujours la solution idéale. Tout le monde n'aime pas forcément les enfants et inversement. Ce peut-être parfois compliqué de faire cohabiter ses rejetons avec des inconnus. Peut-être vaut-il mieux prévoir un couchage dans une chambre familiale ou, s'ils sont plus grands, des chambres à proximité l'une de l'autre.
Sur le chemin vous trouverez certainement des hébergements correspondant à votre budget, avec un service demi-pension ou en autonomie si vous souhaitez faire votre propre popote. L'avantage des hébergements en dur, c'est que vous trouverez sur place, tout ce dont vous pourriez avoir besoin, sans vous charger inutilement. L'inconvénient, c'est que le budget pour plusieurs jours peut, au final, être assez conséquent.

La météo : 

C'est l'élément sur lequel personne n'a aucune maîtrise mais qui pour autant, peut totalement conditionner votre parcours avec des enfants. Il va être difficile de demander à vos jeunes de marcher plusieurs jours durant sous une pluie battante ou sous une chaleur de plomb, sans générer des râlements bien légitimes. Votre idée du départ, n'est pas d'infliger un stage commando à vos ouailles mais plutôt un moment de plaisirs.
En été il est toujours possible de marcher à la fraîche ou de faire des pauses, au bord d'un joli ruisseau, pendant les heures les plus chaudes de la journée. Attention aussi, si vous empruntez le gr 65, le climat n'est pas le même sur les auteurs de l'aubrac ou au fin fond du Gers.
La difficulté, c'est qu'il est impossible de savoir le temps qu'il va faire, au moment où vous aller faire vos réservations. L'idéal étant de prévoir un plan B en cas de mauvais temps persistant.

La sécurité : 

Le chemin de Saint-Jacques n'est pas dangereux et vos enfants peuvent gambader tranquillement sans risque de se faire kidnapper ou agresser. Contrairement aux randonnées en montagne, il n'y a que très peu de passages, qui demandent une vigilance plus poussée.

Pour peu que l'on s'organise un peu, partir sur les chemins de St-Jacques en famille peut se révéler être une expérience extraordinaire.

Autres articles en rapport :

Vous devez-être connecté, pour pouvoir poster un commentaire